faut-il arrêter sa climatisation et sa ventilation ?

faut-il arrêter sa climatisation et sa ventilation ?

mai 23, 2020 Non Par admin



sans titre 23

Uniclima, le Syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques a rendu publiques, lundi 18 mai, des recommandations de bonnes pratiques au sujet du fonctionnement et de la bonne utilisation des installations de chauffage, de ventilation, de climatisation et de réfrigération dans le contexte de coronavirus que nous connaissons actuellement.

Ces recommandations s’appuient sur les faits observés dans le cadre du SRAS-CoV1, un autre coronavirus responsable de l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (ou SRAS) qui a déjà fait parler de lui au début des années 2000. Elles se basent en outre sur les informations de la REHVA et de l’AICVF (respectivement la Fédération européenne qui regroupe 27 associations nationales d’ingénieurs en chauffage, ventilation et conditionnement de l’air en Europe ainsi que l’Association des ingénieurs et techniciens en climatique, ventilation et froid).

Table des matières, Contenu de la page

De l’importance d’un renouvellement de l’air

Le virus se transmet principalement en étant en contact avec des gouttelettes respiratoires (après un éternuement, une toux, ou un simple échange à l’oral), plus que par voie aérienne. Nous le savons également, il est possible de l’attraper en étant directement en contact avec en portant ses mains au visage, notamment la bouche, le nez et les yeux, c’est pourquoi les gestes barrières revêtent une importance considérable.

Par ailleurs, le Covid-19 semble résister sur certaines surfaces plus que sur d’autres : carton, plastique, acier… Les recherches en la matière ont permis de démontrer une résistance de l’ordre de plusieurs heures à plusieurs jours sur certaines matières en particulier.

Aussi, des recommandations (issues de l’ASHRAE, l’Association américaine des professionnels du chauffage, refroidissement et conditionnement d’air) précisent qu’une pièce devrait présenter un taux d’humidité compris entre 40% et 60% et une température des pièces entre 20°C et 25°C pour faire baisser le risque de contracter le virus.

Nous apprenons également qu’il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’études venant à démontrer que la transmission du virus se ferait sur de longues distances. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommande toutefois d’observer certaines mesures en matière d’aération des lieux fermés et de vérification d’un bon fonctionnement de la ventilation. Il semblerait donc que les systèmes de ventilation jouent un rôle non négligeable dans la diminution des chances qu’a le virus de persister dans l’air.

En effet, un air vicié est plus susceptible d’être néfaste sur la santé et peut être même vecteur de maladies comme celles du coronavirus, comme le montre un test de chercheurs finlandais relayée ici.

Veillez donc à assurer, autant que possible :

  • une ventilation diffuse et continue dans la plupart des lieux, dont ceux d’habitation ;
  • une prolongation du temps de fonctionnement d’un système de ventilation dans certains lieux et bâtiments pouvant être (massivement) fréquentés ;
  • l’augmentation du débit d’air, surtout lorsque les lieux en questions sont moins fréquentés ;
  • le bon fonctionnement de ces systèmes (étanchéité, recyclage…) ;
  • une aération naturelle (en ouvrant les fenêtres) en cas d’absence d’un système de ventilation et si possible une circulation de l’air.

Enfin, sachez que les professionnels du froid, fabricants et installateurs recommandent, en se basant sur les avis scientifiques de l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) et du HCSP de :

  • s’équiper en conséquence (masque, lunettes, gants à usage unique…) en cas de réparation ou de changement de système de climatisation ;
  • limiter, comme indiqué précédemment, l’utilisation de l’air recyclé et de favoriser, autant que possible un assainissement de l’air (faites, à défaut, légèrement tourner le système de climatisation ;
  • laver les filtres de climatisation avec de l’eau savonneuse toutes les deux semaines (le nettoyage répété des filtres des climatiseurs est important dans la mesure où ces systèmes n’apporte pas d’air de l’extérieur) ;
  • désactiver le système bypass d’une VMC double flux.

À LIRE ÉGALEMENT